Martyn Bates

Martyn Bates

Initialement activiste des scènes expérimentales et industrielles (en tant que Migraine Inducer), Martyn Bates form Eyeless In Gaza en 1980 en duo avec Peter Becker. Désireux d’explorer des territoires musicaux fortement emprunt d’atmosphères cinématographiques le duo émerge rapidement avec des albums mythiques tels que Rust Red September et Back From The Rains.

Puis Martyn Bates, travailleur forcené, multiplie les collaborations (avec Deirdre de This Mortal Coil, avec la formation jazz bruitiste de John Zorn Painkiller ou encore la poétesse Anne Clark. Il participe également à la création de la bande son des films de  Derek Jarman Le jardin et The Last of England.

 

« Plus romantique encore que l’anthologie Plague of Years de Eyeless in Gaza qui sort ces jours-ci, la compilation Your Jewled Footsteps consigne quelques-unes des nombreuses pistes osées en solo par leur chanteur Martyn Bates : entre traditions celtiques, divagations médiévales et folk lunaire, il dessinait là les contours flous d’une pop illuminée, qui allait faire la fortune de This Mortal Coil ou de grossistes new age qui débarrasseront sa musique de ses épines et poisons ? mandragore ou dansemort »

(Les Inrockuptibles)