Mokuhen

Mokuhen

Musique de film mais forcément sans film.. La musique de MOKUHEN sonne comme une profession de foi dépouillée de ses accessoires, dévoile les tourments et les bonheurs de l’auteur, suscite des émotions proches à celles découvertes lors des premières écoutes de Vert (Sonig) ou Greg Davis. Multipliant les effets et les jeux de matières, la musique fragile compose une complainte douce et envoûtante, montrant peu à peu sa complexité entre structures rythmiques minimalistes et programmation ripée sur laquelle on danse de traviole. Un terrain de jeu pour une chorégraphie partitionnée, un plan séquence pédestre, une montée vers les nuages.. Avant de retomber sur le sol ; le nez dans la terre et les mottes d’insectes.

Mokuhen travaille pour le théâtre, les installations de Victor Taba..

Kazagumo