Paname Dandies

Paname Dandies

La route est longue, depuis les années 30, qui nous a emmené les Paname Dandies. Le groupe constitué de Sammy Hassid , chant et rythmique, ex-chanteur du métro, ex-Casablanca (un vrai Big band alternatif), ex-Sammy et ses amis, de Fred Loizeau, guitare solo et chant, élève et accompagnateur de Romane et Moreno (des réfèrences du jazz manouche) , compositeur de Pauline Ester ( et auteur de ´Oui, je l’adore), complice d’Hervé Legeay (guitariste de Sanseverino) dans ´Merco Swing, Hervé Pouliquen, contrebassiste de Sansevérino, Angelo Debarre, pilier aussi de la musique russe tzigane, Charly Doll, enfin, batteur, un ´vieux de la vieille’, accompagnateur de tant d’artistes que la liste en devient vertigineuse (Céline Dion, Gildas Harzel, Anggun) et qui revient ses amours premières, et enfin un danseur de claquettes et chanteur, ´Philou Nagau, ayant bourlingué dans toutes les comédies musicales où l’on danse les claquettes de Milan à Londres ces dernières années (au demeurant élément stable de formation telles que le ´Blues de Paris, ´Harlem swing’… ) et comédien également, c’est lui qui apprend les claquettes à Jean-Pierre Marielle dans ´Faut que ça se danse’. Les Paname Dandies, tout le monde chante, tout le monde swingue, un monde musical large, mais cohérent, où l’on croise le Charles Trénet d’avant guerre, Boris Vian, Django Reinhardt, la saveur des grands orchestres français de jazz de scène tels que Ray Ventura ou Fred Adison, mais aussi l’influence du Harlem de la fin des années 30, Ellington, Slim & Slam, bref, Jump et Lindy Hop. ça croone pas mal aussi, dans l’esprit de feu Jean Sablon et son ´swing gang. Un show réjouissant, même (surtout) au coin de la rue, quand on ne peut pas jouer ailleurs, un répertoire de chansons personnelles, dans l’esprit du temps, de l’autre temps, mais pleines de réfèrences maintenant, drôles, parfois surréalistes, quelquefois acides, sincèrement nostalgiques, mais toujours swing et très poétique. Le 31 Mars paraît leur premier album ‘Le swing de l’escargot´(en référence au plan de Paris et de ses 20 arrondissements) ´Personne ne fait ça, peut on entendre, personne ne leur ressemble, tout le monde se réjouit. Délicieusement désuet mais tellement efficace, et populaire, et accessible et réjouissant, tout simplement. Les Paname Dandies, swing, swing, chansons & claquettes.

Le Swing de l’escargot