The Rambling Wheels

The Rambling Wheels

A leur naissance en 2004 sous forme de trio au coeur des belles montagnes de Suisse Romande, les Rambling Wheels s’étaient donné pour mission de faire danser les filles. De les faire rire, aussi. Le groupe de rockers n’a alors peur ni de la moustache ni du maquillage. Le sens de la déconne, certes, mais appuyé sur un songwriting hors pair, où mélodie, sens du riff et capacité à concilier efficacité et richesse des arrangements vont vite étonner les premiers fans.

Car en plus, le talent des Rambling Wheels se révèle complètement en live, une énergie digne d’une centrale nucléaire prête à péter et une relation avec le public unique : les fans sont complètement déchaînés à chaque concert.  Conquis ! Même ceux qui ont vu passer plus d’un combo UK expert en grands effets de manche (demandez à un certain Jean-Louis B. à Rennes !).

Leur premier album « Furry Tales » sorti en 2010 leur permet de se faire connaître et de tourner sur les plus grandes scènes suisses avec plus de 200 concerts à leur actif et quelques premières dates en France.  C’est d’ailleurs à l’occasion d’une belle claque à la Maroquinerie en première partie de Kill The Young qu’ils signent enfin chez Volvox Music.

Il faut dire que leur deuxième album « The 300’000 Cats Of Bubastis » est marqué par l’arrivée de Mister i aux claviers, qui leur fait prendre un virage electro et achève de rendre la musique de ces jeunes dieux suisses incroyablement efficace et jubilatoire !

La production et les graphismes de l’album rendent hommage à la divinité féline Bastet, déesse égyptienne de la musique et de la joie. Plus de doutes possibles, les Rambling Wheels sont prêts à imposer leur griffe et leur statut de groupe rock à suivre de très près.

En attendant la sortie de « The 300’000 Cats Of Bubastis » prévue pour le 2 janvier 2012, il est fortement conseillé de préparer vos esgourdes avec leur EP « Are You Ready Or Not », disponible depuis fin octobre (en digital), qui donne une belle idée de l’énergie et du talent du quartet. Piochant avec facétie et sans complexe dans la pop ou le disco pour faire de leur rock une machine à remuer dancefloors et platines.

Si l’on on peut reconnaître chez eux des influences telles que The Strokes, The Feelings voire Muse, le 1er single « Bleu Café » démontre un vrai talent et un style bien à eux ! Sur l’hymne pop « We Are All Here », on retrouve des reminiscences de The Kooks, Crowded House ou Modest Mouse. Résolument rock en dépit de ces incursions discoïdes, avec « Ready Or Not », The Rambling Wheels marchent dans les traces de Kaiser Chiefs et de The Klaxons. Au gré de cet album chatoyant au nom improbable, surgissent tour à tour des étincelles de MGMT, des flamboyances dignes de The Killers et des embrasements Pink Floydiens.

Allez, foncez !

 

Image de prévisualisation YouTube

 

The 300 000 Cats Of Bubastis